Le moment charnière

Nous sommes à un moment charnière de l’élection présidentielle. Le président est occupé à gouverner les affaires du pays et les affaires du monde et n’est plus présent dans les médias qu’à travers le récit de sa geste présidentielle. Il fait savoir qu’il doit gouverner jusqu’au bout, et laisse entendre que les explications quant aux options choisies pendant le quinquennat, et le chemin tracé pour la continuation de son action dans le quinquennat suivant, seront pour plus tard. Il y est contraint par la saturation de l’espace médiatique, qu’il a su méthodiquement occuper et qui s’est retournée en désamour de l’opinion. Il était donc contraint à la représidentialisation, à la prise de distance. Très probablement, sa descente dans l’arène serait aujourd’hui prématurée et dévastatrice.

Lire la suite …

Projet 2012 en devenir

Le cercle des conseillers du président s’élargit. Il est en recherche, nous dit-on.
Il ne veut pas se retrouver prisonnier du projet pour 2012, tel qu’il est présenté par Bruno LEMAIRE.
Il explore les voies possibles pour le pays et pour lui, nous dit-on. Il écoute les voix qui s’expriment sur l’avenir.

Lire la suite …

Egalité introuvable

Forte présence de Pierre Rosanvallon cet été et en cette rentrée. Une page entière dans le Monde sur le populisme, une leçon inaugurale aux rencontres de Pétrarque sur le même thème, et la parution d’un livre « La société des égaux » au Seuil, ouvrage commenté par Julie Clarini dans la nouvelle formule du Monde des Livres, du Vendredi 2 septembre, en posant la « problématique » sous forme de la question suivante « la démocratie peut-elle survivre comme régime politique quand elle n’existe plus, ou si peu, comme société ? ».

Lire la suite …